C’est pas de la carotte est un festival musical participatif et collaboratif où tout un chacun peut trouver sa place. Son but est d’être accessible et tolérant tout en proposant une programmation de qualité et en donnant accès à une créativité collective.

C’est pas de la carotte c’est aussi un public qui vient chaque année soutenir la possibilité d’un festival solidaire et inédit, qui ouvre un espace de tous les possibles.

Enfin, C’est pas de la carotte repose sur une équipe à taille humaine qui se rassemble pour imaginer une nouvelle manière de concevoir un festival proche des gens, avec des préoccupations actuelles et collectives.

L’origine

Au départ, il y a eu Adeline et Dorine, deux copines de longue date qui souhaitaient organiser une soirée de départ pour d’autres amis qui changeaient de vie. Plutôt que d’opter pour la traditionnelle salle de fêtes avec DJ et open bar, nos deux rêveuses ont imaginé une fête dans les champs. Mais l’imagination débordante des deux organisatrices en herbe a très vite transformé cela en un véritable événement à part entière.

1ere Plantation – 2012

1ere Plantation – 2012

C’est donc en 2012 qu’a eu lieu près de Chimay cette première grosse soirée entre amis ! Au programme des réjouissances : une semaine de montage, des infrastructures entièrement faites à la main, une dizaine de groupes sur scène suivis d’une grande jam-session le soir, un camping, un bar,… Bref, un weekend de folie qui annonçait le début d’une grande aventure !

2iem Plantation – 2013

2iem Plantation – 2013

Dépassées par le succès de cette première expérience, et sous l’insistance de leur entourage, Adeline et Dorine n’ont pas d’autre choix que d’envisager une seconde édition à leur festival ! Pour partir sur de meilleures bases, elles choisissent de créer une ASBL et de s’entourer d’une équipe solide afin de professionnaliser le projet (bien que nous soyons tous bénévoles au sein de l’ASBL).

3iem Plantation – 2014

Le projet évolue, des spectacles d’art de rue sont programmés afin d’accueillir plus de familles, des animations et des fanfares voient le jour. Cette édition a aussi été un moment clés dans l’histoire de l’ASBL, parmi les bénévoles présents lors du week-end, une dizaine de personnes décident de s’investir dans le projet pour l’édition suivante. La famille Carotte vient de naitre, et ne cesse de s’agrandir depuis.

4iem Plantation – 2015

4iem Plantation – 2015

Le festival s’organise enfin autour d’équipes de travail, les différents secteurs se professionnalisent, entre l’équipe programmation qui a pu faire le tour de la Belgique afin de sélectionner de super groupes, et l’équipe décors qui colore le champ de mille effets, le festival se stabilise et se pérennise tout en gardant ses valeurs originelles. C’est aussi l’année de naissance de la KKteam, une équipe en or, en plus de veiller à la propreté des Waters Closed, l’équipe met un point d’honneur à animer ses prestations, les festivaliers se réjouissent depuis 2015 à l’idée de les retrouver en septembre.

5iem Plantation – 2016

5iem Plantation – 2016

C’est pas d’la Carotte déménage ! Pour se rapprocher de son public et pour être accessible facilement en transports en commun, le festival déménage sur les hauteurs de Huy, en province de Liège. Cette édition marque un tournant dans l’histoire de l’événement, le nombre de festivaliers double, ainsi que le nombre d’animations, de spectacles, de bénévoles, tout devient plus grand (sans perdre le côté familial de la carotte). En 2016 apparaissent entre autres les costumes de Caro, chacun peut se costumer à prix libre, le champ se colore alors de 1001 personnages plus étonnants les uns que les autres. L’équipe frite est créée, chacun pourra profiter des cornets de frites familial (avec un cornet vous nourrirez 3 personnes) faites maison, pelées par les festivaliers, et délivrée par une équipe pimentée comme il faut.

6iem Plantation – 2017

6iem Plantation – 2017

L’opération planche d’1m10 voit le jour. Les toilettes, le bar, et d’autres petites structures sont construits avec des planches d’1m10 sur 1m10, avec comme base des planches de palettes. En effet, l’organisation a créé un partenariat avec l’ASBL Le Temps qu’on Sème et peut y stocker son matériel. A partir de cette année tout est réfléchi en structures montables et démontables. Depuis lors les toilettes carottes se promènent un peu partout en Wallonie pour accompagner différents événements à l’esprit proche du nôtre.

7iem Plantation – 2018

7iem Plantation – 2018

Le traditionnel hamac géant comporte cette année-là des petits hamacs, et puis ça n’est plus un mur d’expression que les festivaliers peuvent peindre, mais une authentique maison d’expression. L’enterrement de vie de jeune homme d’un membre de l’équipe de frisbee de (ou ?) anime autant le week-end que toutes les autres animations. Enfin un coiffeur offrira ses services pour redonner un style capillaire à tous les festivaliers.

8iem Plantation – 2019

8iem Plantation – 2019

Une équipe de bénévoles a littéralement repeint tous les espaces de mille et une couleurs, offrant au festival une ambiance psychédélique à souhait. Des tatoueurs offrent leurs services aux festivaliers, pleins de carottes seront tatouées durant le week-end.