Quelles valeurs pour notre projet ?

En quelques mots

C’est pas d’la Carotte  est un festival musical qui existe depuis 7 ans et se produit depuis l’édition 2016 dans la ville de Huy. Nous proposons un évènement qui se veut participatif et collaboratif, où tout  un  chacun  peut  trouver  sa  place.  Son  but  est  d’être  accessible  et  tolérant tout en  proposant une programmation de qualité et en donnant  accès à une créativité collective. Plus concrètement « C’est pas d’la Carotte » propose une scène musicale, des spectacles d’art de rue, des animations, des stands d’artisans, une jam-session, des murs d’expressions, etc.

Notre événement a pour but de placer la culture, la découverte et la créativité au centre de son projet.
Une des particularité du festival « C’est pas d’la Carotte » est la construction de la majorité des structures par nos bénévoles (toilettes, scène ouverte, bar, hamac géant, etc.). Toutes ces personnes qui participent à l’élaboration et à la réalisation du projet sont entièrement bénévoles. Le festival se déroule sur les hauteurs de Huy  le premier week-end de septembre

Au travers des activités proposées durant le weekend, le festival propose une série de valeurs intrinsèques à l’ASBL et aux équipes qui la composent.

Un festival de promotion culturelle :

Une des valeurs propre du festival est d’inviter à la curiosité et à la découverte de nouveaux artistes. Notre programmation se veut éclectique et de qualité. Nous sélectionnons des groupes non pas pour leur notoriété mais pour leurs compétences artistiques. C’est par leur singularité et leur capacité à dialoguer avec le public que nous tentons de proposer une affiche originale et attractive. Ces groupes proviennent majoritairement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Des spectacles d‘art de rue ainsi que des fanfares circulent tout au long du festival, permettant  de faire découvrir les lieux et de proposer une ambiance musicale festive et décontractée. Des animations, un village d’artisans et un chemin des saveurs  évoluent durant le weekend et invitent à la découverte et au partage autours de propositions originales.

Différentes structures d’expressions libres tels que un mur d’expression, une scène ouverte, etc. permettent au public de libérer leur créativité et ainsi de créer des moments d’échanges, de partages et de surprises, autours de créations communes.

La disposition des infrastructures et la scénographie du festival sont pensées pour inviter le public à investir et s’approprier le site. Par la présence d’un Hamac géant, des différents salons extérieurs, ou le coin donnerie, le festivalier est amené à se sentir comme chez lui.

Cet éventail d’activités se veut représentatif du projet de l’Association, en proposant un tissu culturel divers et varié nous désirons permettre à tous de s’exprimer tout en proposant des concerts et des spectacles éclectiques et de qualités.

Une accessibilité pour tous

Le site du festival est accessible à tous, il se situe à moins d’un kilomètre de la gare de Huy. De plus, une liste de covoiturage est accessible sur le site.
Toutes les animations et les spectacles proposés sont entièrement gratuits.
Les activités se veulent abordables à tout public.

Pour permettre à tout un chacun de participer à notre évènement, voici les différentes mesures mises en place :

Un prix d’entrée et des consommations à des tarifs démocratiques

Des foodtrucks locaux et bios vendent des repas à prix démocratique

Bien que tous les produits proposés soient vendus à des prix démocratiques, un système est mis en place pour permettre au festivalier d’accéder au site avec ses vivres en toute sécurité.

Établir une relation privilégiée avec le public

Notre festival, mettant en avant des valeurs d’échange culturel et humain au travers d’un moment festif et convivial, toute l’équipe est particulièrement attentive au bien-être des festivaliers.

C’est pourquoi les bénévoles et les festivaliers partageront les mêmes espaces sur l’entièreté du site, évitant ainsi de créer une hiérarchie. Des déjeuners participatifs et bio sont compris dans le prix d’entrée et offrent  un moment fort du festival où tout le monde, bénévoles, artistes, festivaliers, se rencontrent et partagent un instant étonnant et convivial.

Un évènement éco-responsable

Par ces différentes actions, notre évènement se veut le plus éco-responsable possible

Les infrastructures et la scénographie sont réalisées avec des matériaux recyclés et réinvestis chaque année. Elles sont le fruit d’une collaboration étroite entre le milieu artistique et celui de l’ingénierie. Nous louons le strict minimum.

Des toilettes sèches construites également à partir de matériaux de récupération.

Des gobelets réutilisables 

Plusieurs spots de tris des déchets sont placés sur les terrains du festival et du camping.

Des comédiens professionnels sont présents tout au long du week-end afin de sensibiliser les festivaliers sur le tri des déchets.

Un système de covoiturage est mis en place.

         Un festival à taille humaine

Pour que toutes les valeurs citées précédemment ne soient pas compromises et afin de préserver un moment où chacun peut se sentir bien et s’épanouir,  les organisateurs sont attentifs au nombre de personnes présentes sur le site. La philosophie du festival étant de mettre en avant la qualité plutôt que la quantité, l’équipe pense et organise l’évènement afin de garantir une liberté de mobilité sur le champ.

Promotion culturelle »

« Accessibilité »

« Découverte »

« Expression libre »

« Éco-responsabilité »

« Taille humaine »

Le Public

Le choix de déménager à Huy en 2016 n’était pas un hasard, depuis le début du projet, le public de « C’est pas d’la Carotte » provient essentiellement de la province de Liège et de la région Bruxelloise. Les organisateurs ont donc décidé de se rapprocher de celui-ci. Ce déménagement a eu un grand succès, en effet le nombre d’entrée de l’édition 2016 a presque doublé. De plus, le festival a séduit diverses entités issues de la Province de Liège, ce qui promet pour les futures éditions encore plus de spectateurs provenant  de la région.

« C’est pas d’la Carotte » cible un public très large qui a malgré tout un point commun : la découverte. En effet, en proposant une affiche  sans artistes à grand succès, nous nous assurons un public curieux et ouvert culturellement.

Par son ambiance chaleureuse et grâce aux activités diverses qui sont proposées, le festival accueille tant les adultes que les enfants.

Une équipe entièrement bénévole

Depuis la première édition, « C’est pas d’la Carotte » regroupe une équipe de bénévoles qui ne cesse de s’accroitre. Ensemble, ils regroupent une multitude de compétences qui font évoluer le festival au cœur de son ambiance, mais aussi ses aspects pratiques et logistiques.

Actuellement, l’équipe s’organise en un système autogéré au sein duquel tout un chacun est en mesure de proposer, approuver et critiquer une proposition. Cette dynamique horizontale permet une réflexion plus ouverte et des propositions originales, l’équipe est donc à même de subvenir aux désirs des festivaliers et de  les surprendre à chaque nouvelle édition.

Chaque équipe de travail se constitue autour d’un référent qui rend compte de l’évolution du projet au CA.